Ateliers de Marseille Fri, 08 Apr 2016 09:00:43 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.9.12 Galerie de créateurs de Marseille et alentours /les-ateliers-de-marseille/ /les-ateliers-de-marseille/#comments Mon, 01 Sep 2014 23:59:48 +0000 http://www.jacquette.net/jacquette/?p=54 bandeauanime


Qui n’a jamais rêvé de se glisser dans des ateliers pour observer le travail de l’artisan ou de l’artiste ? Céramistes, stylistes, mosaïstes, peintres, bijoutières, ébénistes, quilteuses, designers… travaillent dans des lieux très divers et parfois insolites. Les Ateliers de Marseille s’entrouvrent et vous livrent un petit bout de l’intimité de leurs occupants, artistes, artisans. […]]]>
bandeauanime


Qui n’a jamais rêvé de se glisser dans des ateliers pour observer le travail de l’artisan ou de l’artiste ?

Céramistes, stylistes, mosaïstes, peintres, bijoutières, ébénistes, quilteuses, designers… travaillent dans des lieux très divers et parfois insolites. Les Ateliers de Marseille s’entrouvrent et vous livrent un petit bout de l’intimité de leurs occupants, artistes, artisans.

Quel est l’atelier de leur rêve ? Comment utilisent-ils ces espaces vastes ou exigus, pièces annexes, dédiées à d’autres fonctions ou espace professionnel, bien organisés ou envahis par un bazar fertile ?

Où achètent-ils leurs matières premières, où sont-elles stockées, comment mettent-ils en œuvre leurs créations, fruit de leur imagination et d’un travail de longue haleine ? Laine, soie, verre, céramique, papier, terre, coton, cuir, métal…

Les Ateliers de Marseille, c’est un festival de matières, de couleurs, sobres ou vives, de formes originales et inédites pour des objets qui demeurent des pièces uniques !

Tout au long de l’année, les créateurs proposent des cours réguliers et des stages ponctuels ainsi que des événements divers : expositions, ventes éphémères, salons… Une occasion de rencontrer dans leur atelier les créateurs des Ateliers de Marseille.

Les points de vente sont proposés par créateur ou par boutique, à Marseille et alentours.

contact@ateliersdemarseille.fr

Les visuels des portraits ont été réalisés par Géraldine Basset et sont la propriété exclusive des Ateliers de Marseille.

bandeausitepage-createurs

]]>
/les-ateliers-de-marseille/feed/ 0
Atelier janvier /atelier-janvier/ /atelier-janvier/#comments Sat, 16 Feb 2013 19:26:44 +0000 http://www.jacquette.net/jacquette/?p=80 Atelier janvier


Céramiste Géraldine Basset est issue des Arts Déco de Strasbourg. Dans le cadre de ses études, elle a passé six mois à la Hochschule der Kunste de Berlin. Elle est diplômée en Photographie – groupe Art depuis 1999. Elle a depuis poursuivi un travail photographique personnel tout en enseignant parallèlement les Arts Appliqués. Elle a […]]]>
Atelier janvier


Atelier janvier - portrait

Céramiste

Géraldine Basset est issue des Arts Déco de Strasbourg. Dans le cadre de ses études, elle a passé six mois à la Hochschule der Kunste de Berlin. Elle est diplômée en Photographie – groupe Art depuis 1999.

Elle a depuis poursuivi un travail photographique personnel tout en enseignant parallèlement les Arts Appliqués.

Elle a découvert la céramique en 2010, puis a décidé de se qualifier professionnellement en 2011 à l’École de Céramique d’Aubagne où elle a obtenu un CAP Décoration en Céramique.

Les céramistes Dominique Paillard-Rampal (Atelier Tarente), Judith Philibert (Roraima) et Marion Jonac (Atelier La Girelle) l’ont accueillie dans leurs ateliers pour lui permettre de parfaire sa formation en technique d’estampage, de coulage et de décor haute température.

Loin de toute contrainte, son travail vise à expérimenter sans cesse de nouvelles formes et de nouvelles techniques, tout en se laissant guider par le plaisir de faire et de découvrir.

Géraldine Basset réalise des pièces uniques et de petites séries artisanales, en grès et en porcelaine.

 site internet / points de vente

L’atelier

Mon atelier est situé, 14 rue d’Anvers, au-dessus de celui de Dominique Paillard-Rampal (Atelier Tarente), sur la mezzanine que je partage avec mon « coloc de choc » Fred Bourdiec (Architecture Céramique). Il y a aussi un coin détente où l’on peut bouquiner, boire un thé ou faire la sieste lorsque l’été est trop chaud ! C’est un lieu très confortable, sous les toits, où se mêlent les espaces « façonnage », « coulage », « décoration » et « stockage » de mes pièces. Les outils, les matières premières, les livres, les images cohabitent dans un joyeux bazar organisé.

 geraldinebasset1ber geraldinebasset6ber

L’atelier dispose également d’une jolie petite cour avec un figuier.

Toujours animé par de la musique, mon atelier est un espace de vie rythmé par le passage des élèves de Dominique Paillard-Rampal, ainsi que d’amis ou de voisins. Il participe à la vie des ateliers du quartier.

Les matières

Je travaille majoritairement avec un grès blanc allemand et de la porcelaine de Limoges. J’aime utiliser la technique de la plaque pour construire mes pièces et celle du coulage pour atteindre une grande finesse. Je teinte souvent ma porcelaine de coulage avec des colorants de masse pour contraster avec la blancheur de cette dernière et proposer des pièces bi ou tricolores. Pour le décor, j’utilise  des engobes, des jus d’oxydes, des crayons, de l’émail. Mon atelier est un peu un labo-cuisine !

 geraldinebasset geraldinebasset

 site internet / points de vente

Les créations d’Atelier janvier

Atelier janvier- tasses en porcelaine Atelier janvier - tasses en porcelaine Atelier janvier - vase bouteille Atelier janvier - liseuse Atelier janvier - plat Atelier janvier - plat Atelier janvier - grande coupe Atelier janvier - coupe echancrée Atelier janvier - coupe grise Atelier janvier - coupe Atelier janvier - coupe à fruits Atelier janvier - bols

 site internet / points de vente

]]>
/atelier-janvier/feed/ 0
Baleine rouge /la-baleine-rouge/ /la-baleine-rouge/#comments Wed, 30 Jan 2013 21:04:01 +0000 http://www.jacquette.net/jacquette/?p=199 baleinerouge0002ber


Designer textile Mariel Vanbremeersch a fait l’école des Arts Déco et a une formation en illustration et graphisme. En 2000, avec sa sœur diplômée en design textile, elles se sont lancées après un défi qui disait : « Pourquoi pas nous ???? ». L’aventure était sur les rails et pendant neuf ans, elles ont créé des motifs textile ! […]]]>
baleinerouge0002ber


baleinerouge0006berDesigner textile

Mariel Vanbremeersch a fait l’école des Arts Déco et a une formation en illustration et graphisme.

En 2000, avec sa sœur diplômée en design textile, elles se sont lancées après un défi qui disait : « Pourquoi pas nous ???? ». L’aventure était sur les rails et pendant neuf ans, elles ont créé des motifs textile !

Lors des salons professionnels de vente de dessins, elles les impriment sur du textile, elles travaillent la matière avec leurs propres visuels afin de rendre leurs stands plus attrayants, plus personnalisés. Elles commencent en fait s’auto-éditer ! La ligne décoration de Baleinerouge est née à ce moment-là, dans ce désir d’allier leur univers et des matières qu’elles choisissent rigoureusement. Elle a toujours stocké beaucoup de tissus, elle aime les matières naturelles qui sont celles qu’elle choisit pour développer sa gamme de produits de décoration. Depuis quatre ans, elle développe un univers lié à la nature qu’elle décline sur des rideaux, des coussins, des tentures murales, des nappes et des torchons. La dernière née est la balançoire d’intérieur qui est proposée dans plusieurs matières et plusieurs motifs.

site internet / points de vente

L’atelier

Je travaille dans un atelier show-room, rue Neuve Sainte-Catherine, à côté de l’église Saint-Victor.

baleinerouge0001ber baleinerouge0005ber

La vue de l’atelier donne à rêver, la mer, le fort Saint-Jean, les entrée et sorties des bateaux du Vieux-Port, tout un monde d’évasion, bien campé dans un ancrage méditerranéen avec de  forts contrastes de lumière qui inspire mes collections.

Sur la table, des crayons de couleur, de l’aquarelle, de la gouache, des craies, un ordinateur, autour beaucoup de coupons de matière, la machine à coudre, les épissures, la corde, le matériel pour monter des balançoires sur mesure…

Les matières

J’aime les matières naturelles telles que le coton, le lin, la laine. J’ai un placard à chiner, dans lequel je trouve des matières qui m’inspirent, je renoue par ce biais avec un univers familial lié au textile.

baleinerouge0003ber baleinerouge0004ber

site internet / points de vente

Les créations de la Baleine rouge

baleine rouge - balençoire baleine rouge - balençoire baleine rouge - balençoire baleine rouge - coussins baleine rouge - coussins baleine rouge baleinerouge2 baleinerouge1 baleine rouge - nappe baleinerouge3 baleinerouge4 baleinerouge5

site internet / points de vente

 

]]>
/la-baleine-rouge/feed/ 0
Carabistouilles & Cie /carabistouilles-et-cie/ /carabistouilles-et-cie/#comments Sat, 12 Jan 2013 16:09:58 +0000 /?p=3686 carabistouilles bandeau


Couturière D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, Nathalie Leclère a toujours eu une attirance pour le tissu. Enfant, elle a le souvenir d’avoir choisi des tissus que sa mère transformait ensuite en vêtements ou accessoires de décoration. Petite, dans les grands magasins, c’est dans le rayon des fourrures où on la retrouvait, lovée dans les manteaux […]]]>
carabistouilles bandeau


carabistouillesPORTRAIT Couturière

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, Nathalie Leclère a toujours eu une attirance pour le tissu. Enfant, elle a le souvenir d’avoir choisi des tissus que sa mère transformait ensuite en vêtements ou accessoires de décoration. Petite, dans les grands magasins, c’est dans le rayon des fourrures où on la retrouvait, lovée dans les manteaux si doux !

Son rapport avec le tissu est physique : besoin de toucher, caresser, sentir aussi.

Pourtant ce n’est pas vers la couture que Nathalie débute son parcours professionnel. Diplômée d’école de commerce, elle s’oriente vers le conseil et la formation. Elle est conférencière pour la commission européenne.

Enceinte de sa première fille, Nathalie ressent le besoin de créer pour son enfant.  Et c’est naturellement le tissu qui est le support de sa première couverture, du tour de lit et de sa première housse de couette !

Mais c’est aussi à l’occasion d’un déménagement de Paris à Nice en 2006 que le tournant vers la couture comme activité principale est pris. Les premières matières utilisées sont des toiles de stores, tellement caractéristiques des immeubles niçois, transformées en sacs. Une première collection voit le jour sous la marque Carabistouilles, clin d’œil à ses origines lilloises.

site internet / points de vente

L’atelier

carabistouillesATELIERLongtemps mon atelier a été une pièce de mon appartement, obligeant même mes filles à partager la même chambre.

Mais en mai 2013, je fais enfin le grand pas que je rêvais de faire depuis longtemps et je décide d’ouvrir un atelier-boutique. Je l’ai vu comme un signe du destin : un déménagement qui ne s’est pas fait et ce local disponible juste en bas de chez moi… Il était pour moi, il n’y avait plus à réfléchir ! J’ai libéré une pièce de mon appartement offrant ainsi à mes filles la possibilité d’avoir chacune sa chambre et j’ai tout déménagé dans mon nouvel atelier, rue Edouard Pons dans le 6e arr. A tel point qu’il n’y a même plus une aiguille à coudre chez moi.

carabistouillesMATIERES 5Mon atelier-boutique est un espace carré d’une trentaine de mètres carrés aux murs crépis blancs et rouges au centre duquel se trouvent 2 grandes tables carrées hautes offrant un plan de travail idéal. Sur un côté, sont disposés les postes de travail : 3 machines à coudre PFAFF de différents âges. Tout est fait pour pouvoir accueillir du public dans le cadre d’ateliers couture pour enfants et adultes. J’avais besoin de ce lieu pour partager avec d’autres ma passion pour la couture et me retrouver à nouveau dans le rôle de formatrice.

Les matières

Je dispose d’un stock de tissus considérable constitué au fil des années : des achats au marché St-Pierre à Paris, au marché de la Plaine à Marseille ou le quartier des tissus à St-Cannat. Certains tissus peuvent rester des années dans mes tiroirs avant d’être transformés ou finissent sur internet dans une opération « vide-tiroirs » quand je les ai trop vus.

Mes matières de prédilection sont celles qui s’adaptent à la confection de sacs de part leur tenue et leur côté pratique. J’ai commencé avec les toiles de bâche et les cotons enduits. Le lin enduit occupe également une grande place dans mes créations mais c’est le lin brut que j’affectionne plus particulièrement ; son tissage, son toucher, son odeur !

J’expérimente depuis peu le cuir et c’est le même plaisir, les mêmes sensations qu’avec le lin. J’apporte également un soin particulier au choix de mes doublures pour lesquelles les tissus japonais en coton et le Liberty occupent une place importante.

carabistoillesGESTE et OUTILS       carabistouillesMATIERES 2

site internet / points de vente

Les créations de Carabistouilles et Cie

Impossible de me limiter à une thématique dans mes créations, j’aime varier les styles. En témoignent ma collection de StreetBesaces mêlant couture et photos de tags, ma collection Cuir&Lin associant des matières nobles cuir, lin, imprimés japonais et les accessoires en coton et lin enduits pour leur côté pratique.

Carabistouilles Carabistouilles - Cuir&Lin1 Carabistouilles - Cuir&Lin1 Carabistouilles - Cuir&Lin2 Carabistouilles - Cuir&Lin3 Carabistouilles - Cuir&Lin4

site internet / points de vente

 

 

]]>
/carabistouilles-et-cie/feed/ 0
enw céramique /enw-ceramique/ /enw-ceramique/#comments Fri, 11 Jan 2013 19:10:40 +0000 http://www.jacquette.net/jacquette/?p=58 enw12


Céramiste Emmanuelle Wiramus est céramiste à Aix-en-Provence depuis 2009. Autodidacte, elle crée des collections de vaisselle en petites séries, des objets utilitaires et décoratifs, des pièces uniques aux lignes simples siglés enw. Elle jongle avec les formes contemporaines ou organiques, affectionne les décors de style pop et graphique, coule et souffle les couleurs directement sur […]]]>
enw12


enw 17ber

Céramiste

Emmanuelle Wiramus est céramiste à Aix-en-Provence depuis 2009. Autodidacte, elle crée des collections de vaisselle en petites séries, des objets utilitaires et décoratifs, des pièces uniques aux lignes simples siglés enw.

Elle jongle avec les formes contemporaines ou organiques, affectionne les décors de style pop et graphique, coule et souffle les couleurs directement sur la terre blanche. Elle pratique les techniques traditionnelles du tour, du coulage, du modelage et du décor aux engobes.

L’inspiration peut venir n’importe où et n’importe quand, au hasard d’une promenade, à la lecture d’un magazine, en piochant dans les souvenirs d’enfance, les voyages… L’atelier est pour Emmanuelle Wiramus plus un laboratoire expérimental qu’une usine de production.

site / points de vente

L’atelier

enw 18berMon atelier est hébergé dans un vieux mas à l’ouest d’Aix-en-Provence. Je vis en ville et travaille à la campagne, scénario original pour une citadine convaincue !

Mon espace de travail est assez rustique mais parfaitement équipé pour assurer une production régulière. Four de 100 litres, établi, tour, étagères de stockage, outils et objets de récup’… Il est divisé en 2 parties : l’espace création-production et un mini show-room pour exposer mes pièces terminées et stocker les commandes à livrer.

Accrochés ici et là, on peut voir les dessins de mes enfants, des coupures de journaux et de magazines, des affiches d’expos ou des flyers, ainsi que… la photo d’Iggy-Pop en Père-Noël !

L’organisation de l’atelier s’améliore au fur et à mesure. Les grands contenants d’émaux, les pains de terre et autres moules se bousculent souvent dans ce petit espace. Alors, j’enjambe afin accéder à mes outils, aux étagères et quand la coordination fait défaut,  l’accident de parcours n’est pas rare.

Je mets tout le reste de mon énergie dans la création de la forme de l’objet. Je travaille seule mais toujours en musique.

enw 13ber enw 19ber

enw 16berLes matières

Je fabrique mes engobes à partir de pigments. Ma collection de pigments domine les étagères au-dessus de l’établi : des bleus, des jaunes, des rouges ou des verts… le paradis !

Ils me servent à fabriquer mes engobes, c’est-à-dire les couleurs à peindre sur terre crue. Je travaille beaucoup sur la création de nouvelles couleurs afin d’élargir ma palette.

Jusqu’à présent, mes choix technique et artistique sont toujours les mêmes : argile blanche + émail transparent ou mat  + décor aux engobes.

Mes créations sont cuites autour de 1024°c/1030°c.

site / points de vente

Les créations d’enw céramique

enw grand plat Série hachures enw Série Impression Lin enw coupe coulure Bleu- anses en corde  - Copie enw Mugs grands formats Série EQUILIBRES enw Mugs grands formats enw tasses - Copie enw vase - Copie enw assiette enfant - Copie enw assiette à dessert - Copie

 site / points de vente

]]>
/enw-ceramique/feed/ 0
Gabilise /gabilise/ /gabilise/#comments Thu, 10 Jan 2013 12:13:42 +0000 http://www.jacquette.net/jacquette/?p=668 GABILISE BANDEAU


Auteure de bijoux L’aventure de la création de bijoux a commencé il y a une dizaine d’années au Niger et elle se poursuit avec la même équipe qui s’étoffe au fil des ans. Gabilise tient à conserver dans ses bijoux les techniques traditionnelles touarègues du travail de l’argent, le but étant d’allier ce savoir-faire avec […]]]>
GABILISE BANDEAU


LISEAuteure de bijoux

L’aventure de la création de bijoux a commencé il y a une dizaine d’années au Niger et elle se poursuit avec la même équipe qui s’étoffe au fil des ans.

Gabilise tient à conserver dans ses bijoux les techniques traditionnelles touarègues du travail de l’argent, le but étant d’allier ce savoir-faire avec des lignes beaucoup plus épurées, contemporaines et personnelles. Elle développe également, dans le même esprit, le travail du cuir et de l’os, qu’elle mêle à l’argent, en travaillant toujours sur place avec des artisans. Les bijoux réalisés sont des pièces uniques, chaque pièce étant fondue, martelée, gravée et polie à la main.

site / points de vente

L’atelier

Gabilise2Les bijoux Gabilise ne se fabriquent que lorsque je pars, au Niger, ouvrir l’atelier. Soit à Agades, soit à Niamey, selon le contexte géopolitique des dernières années.

L’atelier est très simple. Nous sommes par terre, assis dans le sable et les enclumes sont enfoncées dans le sol. Autour, des marteaux, des chalumeaux butagaz, des pinces, des limes, des petits tournevis…L’atelier fait une vingtaine de mètres carrés et nous travaillons une dizaine de personnes. Je crée les modèles et m’occupe totalement de toute la production. J’interviens en permanence pour transformer certains modèles, dessiner les futures gravures, contrôler les poids, la qualité, réajuster ou adapter la technique que l’on va utiliser. Je fais tout le montage, collage, les perles et les plumes en France, à la maison.

Gabilise3

Toute la journée, ça tape, ça chauffe, ça va et ça vient…car l’atelier est un lieu de passage dans lequel les gens s’arrêtent pour deux minutes ou pour la journée ! A certaines heures, des hommes dorment paisiblement au milieu de cette chaleur et de ce vacarme…Il se dégage beaucoup de fumée quand on fond ou que l’on soude, beaucoup de poussière quand on polit,  il fait généralement très chaud. Faire des bijoux pour moi est tout d’abord une sorte d’aventure « familiale ». Un bijou passe de mains en mains selon les pièces, il a donc son histoire. Mais l’histoire se joue également dans l’atelier car j’ai formé certains des forgerons sur quelques années. Des petits du début, je retrouve après onze ans, des jeunes mariés qui ont pris de la stature, de l’assurance et du métier ! Et c’est ma plus grande fierté.

Ce sont ces histoires qui contient chaque bijou et qui le façonne. Pour moi, sa densité est là, car je connais chaque étape, chaque personne, chaque parcours individuel qui l’a amené devant nous. Et puis, il y a la connexion avec la ville, les gens qui me connaissent, les échanges quotidiens sur des années, le lien fort avec ce pays.

Les matières

Gabilise1Gabilise6

La matière principale que j’utilise est l’argent que je préfère acheter en grenaille.

Le cuir que j’utilise est soit tanné à Niamey avec des peaux et des coloris que je choisis avec le tanneur, soit acheté en France.

Les plumes que j’ai intégrées cette saison viennent d’un plumassier breton et je stocke à la maison plein de plumes prêtes à s’envoler dès que j’ouvre la grande malle.

Beaucoup de cordons en coton et cuir, beaucoup de perles de rocailles, de perles de culture, de petites pièces en argent qui me servent pour le montage et que je stocke dans plein de petites boîtes.

site / points de vente

Les créations de Gabilise

Gabilise - bobine Gabilise - éclipse Gabilise - faille Gabilise - boucles Gabilise - tezounout Gabilise - cage Gabilise - montre Gabilise - tachil 2 Gabilise - tachil Gabilise - bracelet tente Gabilise - bijoux Gabilise - itran Gabilise Izmam Gabilise - cometes Gabilise - vol comete 2

 points de vente

]]>
/gabilise/feed/ 0
Magali Gérard /magali-gerard/ /magali-gerard/#comments Wed, 09 Jan 2013 13:40:39 +0000 http://www.jacquette.net/jacquette/?p=673 magali gerard


Mosaïste C’est durant une longue période de convalescence et comme une façon de se ré-approprier la vie, petit bout par petit bout, que Magali Gérard s’est mise naturellement à réaliser sa première mosaïque sous forme de tableau, en morceaux de papier découpé, il s’intitule L’homme masqué. Cette création ne l’a jamais quittée et orne les […]]]>
magali gerard


magali gerard 5Mosaïste

C’est durant une longue période de convalescence et comme une façon de se ré-approprier la vie, petit bout par petit bout, que Magali Gérard s’est mise naturellement à réaliser sa première mosaïque sous forme de tableau, en morceaux de papier découpé, il s’intitule L’homme masqué. Cette création ne l’a jamais quittée et orne les murs de son atelier.

Après une formation professionnelle auprès d’un maître mosaïste, cela fait maintenant 15 ans qu’elle se consacre à cet art. Elle explique que chaque mosaïque s’élabore avec des techniques différentes, des spécificités et des contraintes liées à leur finalité dans des matériaux très divers et dont les applications et les motifs sont quasiment infinis. L’expérimentation et l’innovation dans ce domaine l’intéressent et la motivent. Elle apprécie le travail de la matière, comme par exemple le ciment qu’elle pigmente et façonne comme du béton lissé, ciré.

A travers ses créations, elle tente d’éveiller nos sens et notre imaginaire qui, selon elle, sont en train de se perdre dans ce monde. Elle pense qu’il est important d’insuffler une âme à chacune de ses œuvres pour qu’elle puisse devenir unique et universelle.

Et, nous confie Magali Gérard en citant Peggy Vance : Nous sommes peut-être tous mosaïstes au fond de nous-mêmes. Qui peut en effet résister à la tentation de poser le dernier morceau de puzzle ou de créer un  dessin avec des boutons dépareillés ou des bonbons ?

site internet/ lieux de vente

L’atelier

magali gerard 1Mon atelier se situe au pied d’un havre de verdure marseillais, le Parc Longchamp, au sein de la structure Atelier le B.E.L (« le borgne extra-lucide »)  qui  regroupe plusieurs artistes : peintre, sculpteur, ferronnier, créateurs de mode et de luminaires, ancien acrobate reconverti dans la coiffure, plasticien. Autant de savoir-faire qui aboutissent parfois à des créations communes. Sur fond musical (radio, CD de l’un ou l’autre), l’espace commun aménagé d’un comptoir et d’un salon « cosy » qui sert également de showroom, permet des moments de pause, café ou autre, et toutes sortes d’échanges entre nous, avec un voisin venu nous saluer ou une personne désirant découvrir nos dernières créations.magalie gerard 3

L’espace évolue et se transforme régulièrement en fonction des expositions et des évènements impliquant les artistes qui y travaillent ou autres.

Dans mon atelier, on trouve de tout ou presque ! J’ai souvent entendu : « Mag, tu n’aurais pas…? » Pour pouvoir accéder rapidement à ce dont j’ai besoin, tout est trié et rangé par couleur, matière et fonction d’utilisation. Évidemment, je rêverais d’un atelier immense. En fait, le « petit plus » serait un accès extérieur version jardin : le cimentage, le ponçage ou l’application de certains produits en seraient facilités. Mais aussi parce que la nature est une source d’inspiration inépuisable.

Les matériaux

J’utilise bien sûr les matériaux classiques en mosaïque : pâte de verre, marbre, émaux de Venise, grès cérame, que j’achète à des fournisseurs spécialisés se trouvant principalement entre Paris, Lyon et l’Italie. Mais j’aime l’usage d’autres matériaux comme les coquillages, les galets, les éléments de récupération, qui sont chinées, glanées au gré de coups de cœur et de pérégrinations, et que j’appelle « mes trésors », sans oublier la documentation et l’outillage nécessaire à la taille, la construction et l’élaboration d’une mosaïque : pinces coupantes, marteline, rétro-projecteur, colles, pigments, huile de lin, filet, bois divers, scie sauteuse, vis et attaches, structures métalliques, qui sont autant de possibilités de réalisations et de créations.

magalie gerard 2 magali gerard 4

site internet / lieux de vente

Les créations de Magali Gérard

La conception et la réalisation s’effectuent presque entièrement en atelier. Il s’agit de commandes, de créations personnelles ou  encore  de  participations  à  des projets collectifs et associatifs pour des espaces privés et publics.

Magali gérard -bestiole2 Magali Gérard - mural Pieuvre magali gerard - Fonfon Magali Gérard - tableau Athlète magali gerard colline Magali Gerard - table

site internet / lieux de vente

]]>
/magali-gerard/feed/ 0
Caroline Hanny /caroline-hanny/ /caroline-hanny/#comments Wed, 09 Jan 2013 12:16:47 +0000 /?p=3923 carolinehanny0002ber


Créatrice robe de mariée sur mesure Dès son diplôme de styliste modéliste en poche préparé à l’école ESMOD Internationale Paris en 1999, Caroline Hanny multiplie les expériences, tour à tour attachée de presse mode, professeur de stylisme, costumière, styliste, photographe, plasticienne, performeuse et romancière. Lauréate en 2006 du prix des Jeunes Créateurs de demain Moda […]]]>
carolinehanny0002ber


carolinehanny0005berCréatrice robe de mariée sur mesure

Dès son diplôme de styliste modéliste en poche préparé à l’école ESMOD Internationale Paris en 1999, Caroline Hanny multiplie les expériences, tour à tour attachée de presse mode, professeur de stylisme, costumière, styliste, photographe, plasticienne, performeuse et romancière.

Lauréate en 2006 du prix des Jeunes Créateurs de demain Moda Domani, la passion pour la mode l’emporte, Caroline crée alors sa marque éponyme. Elle se consacre aux modèles uniques, à l’exception, afin de développer au mieux sa créativité et son savoir-faire en tant qu’Artisan d’art.

Au fil du temps, réfutant le monde industriel de la mode, et s’attachant à souligner l’unicité de chaque femme, Caroline se consacre à la création de robe de mariée sur mesure. Elle crée des robes de mariée de A à Z et des robes de cocktail selon les techniques artisanales de la haute couture française tout en composant avec sa vision « Mode », les désirs et aspirations des futures mariées. La confection d’une robe de mariée sur mesure s’inscrit ainsi dans un projet complice et personnalisé entre la future mariée et la créatrice.

Ses clientes ont compris que l’essentiel était de se sentir belle le jour de leur mariage en restant fidèle à leur image. Ses robes s’adressent aux femmes qui aiment affirmer leur singularité à travers un style original et élégant ou porter des créations d’exception qui éveillent toutes les curiosités. Ainsi la créatrice a choisi de satisfaire tous les paradoxes : brins de folie ou discrétion, esprit rock ou romantique, voire bohème…tout est permis quand il s’agit de création de Mode.

site / points de vente / cours

L’atelier

carolinehanny0003ber

Mon atelier se trouve au sein de l’appartement où je vis (80m2), et change de place selon les saisons. L’atelier d’hiver est dans le salon, ce qui permet de bénéficier des canapés pour les premiers rendez vous avec la future mariée, ainsi discuter confortablement du futur projet de la robe. Mon bureau, ma machine à coudre et ma surjeteuse sont installés dans le salon afin de profiter d’une grande luminosité indispensable à mon inspiration et à ma productivité. Les robes et patronages, la station de repassage sont rangés/cachés dans ce que j’appelle le « rond », un demi-ovale construit par un architecte qui donne un petit cachet supplémentaire au salon.

carolinehanny0006berQuant à l’atelier d’été, il se situe dans une pièce plus petite, fraîche, plus sombre avec 5 grands miroirs très pratiques pour les essayages des robes de mariée et des robes de cocktail sur mesure.

Mon meilleur allié, c’est mon mannequin Lavigne que j’ai depuis mes études à ESMOD. Je pratique autant la coupe à plat sur une grand table en bois que le moulage sur mannequin. Et j’adore les épingles, que je manie même les yeux fermés, j’ai déjà pratiqué des performances, en créant une robe à même le corps à partir d’épingles, les yeux bandés!

Les ciseaux font également partie de mes objets fétiches, je dois en posséder plus d’une dizaine, toujours à la recherche des ciseaux idéales. Mouler et couper, j’adore!

Les matières utilisées

J’utilise de la toile à patron pour le premier essayage qui est consacré aux volumes de la robe. Pour les robes de mariée, toute matière est envisageable, toutefois les tendances dictent leur loi, et la dentelle « chantilly » et « de calais » en sont les grandes gagnantes ! A mixer avec des matières fluides, des satins, des crêpes que j’affectionne tout particulièrement, si agréables à travailler ou des doupions de soie. J’aime beaucoup la fluidité des voiles de soie, et le côté aérien des tulles très fins et des mousselines de soie.

Je fais aussi quelques broderie sur les robes au fil cordonné de soie.

carolinehanny0004ber caroline hanny001ber

site / points de vente / cours

Les créations de Caroline Hanny

Ma dernière collection démontre ma volonté de dépoussiérer les clichés classiques de la robe de mariée, convaincue que l’ultime robe longue blanche style fourreau ou meringue est d’un autre temps, et que la tradition pourrait devenir plus contemporaine. Ma collection se compose de robes au style épuré, avec asymétries, des motifs placés brodés et perlés, des surpiqûres au fil de soie, des longueurs raccourcies, des jeux de drapés plissés.

Ainsi ma dernière collection reflète mon univers et ma conception de la robe de mariée éloignée des clichés classiques. Toutefois ma créativité s’adapte également aux désirs des futures mariées, et je réalise souvent des modèles bien différents de ce que je présente en photo, je crée surtout des robes de mariée près du corps, avec des dos nus, en dentelle, style robe de soirée, et des robes dite « bohème », toute en fluidité. Les robes sont dessinées en fonction de leurs goûts, morphologie, coutumes et budget.

1 3 4 5 6 7 9 10 11 13 14 15

site / points de vente / cours

]]>
/caroline-hanny/feed/ 0
Jacquette /jacquette/ /jacquette/#comments Mon, 07 Jan 2013 20:21:24 +0000 http://www.jacquette.net/jacquette/?p=1 jacquette


Couturière Proust avait sa madeleine, pour Julie Delaporte, c’est le tissu. Ou plutôt les tissus. Sa mère était tisserande, et d’aussi loin qu’elle s’en souvienne, elle a baigné dans la couture, le textile, le tricot et l’amour du linge. Elle coud, brode, pique et surpique depuis toute petite, grâce au savoir-faire de sa mère et de ses […]]]>
jacquette


jacquette 6berCouturière

Proust avait sa madeleine, pour Julie Delaporte, c’est le tissu. Ou plutôt les tissus. Sa mère était tisserande, et d’aussi loin qu’elle s’en souvienne, elle a baigné dans la couture, le textile, le tricot et l’amour du linge. Elle coud, brode, pique et surpique depuis toute petite, grâce au savoir-faire de sa mère et de ses grands-mères.

Elle crée la marque Jacquette en 2012 en hommage à sa grand-mère dont c’était le prénom. Cette année-là, elle a choisi de transformer sa passion en aventure professionnelle, après avoir passé plus de quinze ans dans la communication. Une aventure nommée création textile, qui a débuté avec le « foulard-boucle », une façon de lier son amour des vieux textiles, la récup anti-gaspi et l’esprit de détournement façon Do it Yourself (la boucle de ceinture en fermoir du foulard). Echarpes ou fichus usés, boutons et fils à broder, serviettes détournées de leur usage premier… Elle aime redonner vie à ces matériaux imbibés d’histoires et détourner la fonction des objets. Elle adore partir de la matière première pour inventer des objets. Les tissus chinés sont sa source d’inspiration. Un torchon devient un coussin, une serviette à thé une pochette, un mouchoir un vide-poche…

Une marque, c’est aussi une façon singulière de fabriquer, reconnaissable comme une signature. Jacquette déteste les coutures visibles. Elle crée des objets sans couture apparente, tout en coupant le minimum de tissu. Elle veut que leur nouvelle vie ne soit pas chiffon !

site internet / points de vente

jacquette 3berL’atelier

Je travaille chez moi, dans la petite chambre d’amis aux murs blanc, orange et noir, et qui a l’avantage d’être très lumineuse. J’ai accès à une grande terrasse plein sud où je fais sécher tout le linge que je chine.

Ma machine à coudre est installée sur un tout petit bureau, mon fer à repasser est branché à côté de moi et ma planche à repasser me sert aussi de table de travail (vraiment pas pratique, j’en conviens !). La radio est allumée en fond sonore. Je rêve d’une pièce totalement dédiée à Jacquette, ensoleillée, avec une grande table en bois de travail et un grand espace de rangement.

Depuis juillet 2015, Jacquette a déménagé à Saint-Nazaire. Bientôt Jacquette présentera son nouvel atelier !

portrait 7Les matières

En attendant, une très grande armoire en bois dont les portes ont été retirées me sert de meuble de rangement : j’y place des piles de tissu et, dans de vieilles boîtes en bois ou en métal, les accessoires (boutons, broches, fils, épingles…). Dans une vieille travailleuse en bois se trouvent les biais, la serpentine et les fermetures éclair. Et des boîtes à tissus envahissent l’espace restant.

Je n’aime pas jeter et me dis que tout peut resservir ! Collectionneuse depuis toujours, je chine et achète du linge de maison, des foulards et des tissus des années 1950, 1960 et 1970. Vide-greniers, marchés aux puces, magasins de seconde main ou déstockage du Secours populaire ont ma préférence. Mes amies me donnent aussi leurs chutes de tissus et j’achète également des tissus neufs. J’aime décaler, surprendre, redonner vie à ces tissus, et ainsi contribuer à leur insuffler une nouvelle part d’intimité.

 jacquette 1berjacquette 4ber

site internet/ points de vente

Les créations de Jacquette

Jacquette pense à différents usages : la gamme Les p’tits monstres est dédiée aux enfants qui aiment jouer (aux billes, au ballon), la gamme Voyagez chic s’adresse aux personnes organisées (sacs de linge de voyage, sacs pour les chaussures…), Trouvailles d’armoire décline une gamme d’objets de décoration (vide-poches, coussins, guirlandes, nappes) et d’accessoires (broches, foulards) pour celles et ceux qui souhaitent se faire plaisir…

kit2 sacs de billes Jacquette - maxi trousse Jacquette - foulard boucle DSC_0486 Jacquette - trousse chalet Jacquette - sac de lingerie en soie DSC_0776 jacquette - sac à ballon Jacquette - videpoche Jacquette vide-poche fleur Jacquette - coussin

 site internet / points de vente

]]>
/jacquette/feed/ 0